Clive Lamming

Architecture | Urban Design

Métro insolite by Clive Lamming (English translation)

There is a type of city, familiar but seductive, which resists writers even as its charms produce no shortage of readers. Paris, of course, is the number one suspect in the line-up. Overwhelmed by the city and its stories, writers run the perilous risk of being reduced to that style which is simultaneously vague and soppy (The American Society for the Promotion of Bad Writing About Venice was founded to celebrate such writing). Paris is too much, always too much, an excess which perhaps demands a microscope rather than an Imax camera. This was George Perec's approach in his famous Tentative d’Epuisement d’un lieu Parisien, a book as list of all that happens in one little corner of the city. Métro insolite is much more practical, but it too is an attempt to exhaust the inexhaustible.
Architecture | Urban Design

Métro insolite de Clive Lamming

Il y a une espèce de ville, familière mais séduisante, qui résiste aux écrivains lorsque ses charmes ne produisent aucun manque des lecteurs. Paris, bien sûr, est suspect numéro un dans cette parade d’identification. La risque pour les écrivains, périlleux, est d'être bouleversé par la ville et ses histoires, réduit à un discours à la fois vague et, souvent, gnangnan(La Société Américaine de la Mauvaise Ecriture de Venise existe à célébrer ce vaste genre de littérature). Paris est trop, toujours trop, et c’est peut-être cet excès qui exige un microscope au lieu d’un appareil Imax. C’était l’idée de Georges Perec dans son fameux Tentative d’Epuisement d’un lieu Parisien, un livre comme liste de tous ce qui se passait dans un petit coin de la ville. Métro insolite est beaucoup plus pratique, mais c’est aussi une espèce d'épuisement de l'inépuisable.
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com